Les autochtones

Les Inuits, Métis et des Premières nations occupent certains des emplois les plus difficiles et les plus enrichissants des Forces. Ils font partie d’équipes dynamiques composées de professionnels et de dirigeants compétents. 

De nombreux autochtones ont profité des possibilités d’éducation et de formation offertes par les Forces, notamment les programmes universitaires et collégiaux payés. Ils sont ainsi devenus des leaders exceptionnels dans chaque domaine des Forces, d’ingénieurs et physiothérapeutes à techniciens et spécialistes de systèmes.  

Une carrière dans les Forces n’est pas qu’un simple travail. Elle offre la possibilité de changer le cours des choses au Canada et ailleurs dans le monde. Elle permet de faire partie d’un historique de service et d’une collectivité de gens voués au maintien de la paix et de la sécurité.

Nous nous efforçons de sensibiliser les anciens combattants, les dirigeants et les collectivités autochtones à tout ce que peut offrir une carrière militaire. Grâce à nos programmes relatifs à « l’expérience dans les FC », vous travaillerez et vous vous entraînerez avec les Forces pendant une période particulière et expérimenterez le style de vie des Forces, sans devoir vous enrôler.

À ce chapitre, les Forces offrent trois programmes aux autochtones :  

  • Programme d'initiation au leadership à l'intention des autochtones
  • Programmes d’instruction d’été
  • Programme d'enrôlement des autochtones des Forces

Veuillez noter ce qui suit : les participants ne sont pas tenus de s’enrôler dans les Forces.

Nos programmes sur « l’expérience dans les FC » vous présentent le type de travail que nous effectuons, notre façon de nous entraîner et de vivre, sans que vous n’ayez à joindre les Forces pendant toute votre carrière. À la fin du programme, vous pourrez décider de vous enrôler, ou non, dans les Forces. Vous découvrirez le leadership, les compétences et le dévouement nécessaires pour réussir, peu importe la voie que vous choisirez. 

Des conditions particulières s’appliquent à chacun des programmes. Toutefois, pour l’ensemble des programmes, vous DEVEZ :

  • être une personne Autochtone (membre inscrit ou non inscrit des Premières nations, Métis ou Inuit); 
  • être citoyen canadien.
  • avoir au moins 17 ans (avec le consentement d’un parent/tuteur);
  • avoir terminé la 10e année ou, au Québec, le secondaire IV;
  • satisfaire aux normes médicales communes à l’enrôlement;
  • Note : vous pouvez vous inscrire et participer aux programmes Raven, Bald Eagle et Black Bear si vous êtes âgé de 16 ans et que vous fréquentez l'école à plein temps.
 
Programmes :
 

Programme d'initiation au leadership à l'intention des Autochtones (PILA) 

Le Programme d'initiation au leadership à l'intention des Autochtones (PILA), une initiative du Collège militaire royale (CMR) de Kingston, en Ontario, vous permet de vivre une expérience d’un an des plus intéressantes et enrichissantes en matière d’éducation et de leadership. Le programme comprend les volets suivants : sports, sorties éducatives, formation en leadership, instruction militaire, activités de soutien culturel et plans d’apprentissage individuels. Grâce à ces plans d’apprentissage, vous participez à des tutorats individuels et en petits groupes pour les cours pré-universitaires (sans crédit) et les cours universitaires de première année. 

En vertu de ce programme, vous vous enrôlez dans les Forces pour une période d’un an à titre d’élève-officier. Vos frais de scolarité et d’achats de manuels sont payés par le CMR. Vous pouvez demander d’abandonner le programme à n’importe quel moment. À la fin de l’année, vous pouvez vous inscrire à un programme universitaire du CMR dans le cadre du Programme de formation des officiers – Force régulière (PFOR) ou du Programme de formation (Intégration à la Réserve).

Pour être admis au PILA, vous devez avoir terminé au moins la 12e année, ou le secondaire V au Québec, ou avoir réussi un test de connaissances générales. Les candidatures doivent être soumises au plus tard le 15 février de sorte que toutes les dispositions puissent être prises avant le début de l’année scolaire, en septembre. Outre l’inscription en ligne, vous devez également soumettre le formulaire d’enrôlement au PILA.

PROGRAMMES D’INSTRUCTION D’ÉTÉ

Les Forces canadiennes offrent trois programmes d’instruction d’été qui associent le mode de vie militaire et la sensibilisation culturelle : Bold Eagle, Raven et Black Bear. Ces programmes, qui s’étalent sur six semaines, vous donnent un avant-goût de l’instruction militaire tout en vous offrant la possibilité, sans l’obligation, de vous enrôler dans les Forces. L’instruction, qui repose sur la qualification de base de la Réserve de l’Armée, est donnée par des instructeurs militaires. Parmi les sujets enseignés, notons les connaissances militaires générales, le maniement d’armes, la navigation, les premiers soins, l’exercice militaire et les techniques de survie.

Les programmes commencent tous par un camp culturel, conçu pour faciliter le passage de la vie civile à la vie militaire, qui met l’accent sur les croyances spirituelles communes. Les camps culturels sont animés par des Aînés des Premières nations et de différents groupes autochtones.  

Le programme Bold Eagle s’adresse aux Autochtones de l’Ouest et du Nord-Ouest de l’Ontario. Les participants s’entraîneront à Wainwright, en Alberta.

Le programme Raven est un programme estival de la Marine qui s’adresse aux Autochtones de tout le Canada. Les participants s’entraîneront à Esquimalt, en Colombie-Britannique.

Le programme Black Bear, un programme d’instruction de l’Armée qui s’adresse aux Autochtones de partout au Canada, se déroule à Oromocto au Nouveau-Brunswick.

Nous nous occupons de vos préparatifs de voyage en rapport avec le programme, du logement, de la nourriture, de l’habillement et de tout le matériel. Pendant votre participation au programme, vous êtes temporairement membre des Forces et recevrez une solde d’environ 3 500 $ à la fin des six semaines.  

Pour être admis aux programmes d’instruction d’été, vous devez avoir terminé au moins la 10e année ou, au Québec, le secondaire IV. Les candidatures doivent être soumises au plus tard à la fin de mars afin que toutes les dispositions puissent être prises avant le début des programmes, en juillet. Au moment de remplir votre inscription en ligne, indiquez le programme d’été qui vous intéresse sous « choix de programme ».  

Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes

Le Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes est un programme spécial de trois semaines destiné aux Autochtones qui envisagent une carrière dans les Forces. Au cours du programme, vous acquérez une expérience pratique de l’instruction, des carrières et du mode de vie militaires, sans être obligé de vous enrôler dans les Forces. À la fin du programme, vous recevez une solde de 1 200 $ pour avoir mené à terme ledit programme ainsi qu’un certificat de réussite militaire.    

Vous apprendrez la longue et fructueuse association des Autochtones avec les Forces et participerez à des exercices semblables à l’instruction élémentaire, notamment les inspections matinales, les activités quotidiennes de conditionnement physique et sportives, l’orientation avec boussole et carte, l’instruction de base du tir et les exercices militaires. Vous ferez également l’expérience des conditions de vie sur le terrain. Des conseillers autochtones civils vous aideront à vous initier à la vie militaire.

Le cours se déroule à l'École de leadership et de recrues des Forces canadiennes soit à Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) ou à la base des Forces canadiennes de Halifax (Nouvelle-Écosse). Nous nous occupons du transport au centre d'instruction, à l'aller et au retour, du logement, de la nourriture, de l'habillement et de tout le matériel de cours. À la fin de celui-ci, si vous décidez de vous enrôler dans les Forces canadiennes, vous retournerez à la maison jusqu'à ce que le prochain cours élémentaire débute.

Vous pouvez vous inscrire au Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes à n’importe quel moment au cours de l’année. Au moment de remplir votre inscription en ligne, indiquez le programme d’été du PEAFC qui vous intéresse sous « choix de programme ». 

Chaque fois que cela a été nécessaire, les militaires autochtones canadiens ont surmonté les difficultés culturelles, réalisé des sacrifices immenses et apporté une contribution importante au rétablissement de la paix dans le monde. Les Autochtones se sont montrés de précieux alliés aux côté des Britanniques lors de la Révolution américaine de 1775, de la guerre de 1812 et de la Guerre des Boers en Afrique du Sud. Des milliers d’hommes et de femmes autochtones ont servi lors des deux guerres mondiales, de la guerre de Corée et de la guerre du Golfe.  

Pendant la Première guerre mondiale, beaucoup sont devenus des tireurs d’élite ou des éclaireurs en mettant à profit leur adresse de chasseurs et leurs compétences militaires, notamment le tireur d’élite John Shiwak, un Inuit, ainsi que les tireurs d’élite Johnson Paudash et Francis Pegahmagabow, des Ojibways. Pegahmagabow a également été décoré pour bravoure et altruisme au combat. Beaucoup ont mérité des citations pour leur bravoure, notamment Tommy Prince, dont la réparation audacieuse d’une ligne téléphonique derrière les lignes ennemies, sans se cacher, au beau milieu d’un combat, a fait de lui le militaire canadien d’origine autochtone le plus décoré. Il a reçu de nombreuses citations et médailles au cours de sa carrière, pour des actes de bravoure lors de la Deuxième Guerre mondiale et la guerre de Corée. Mary Greyeyes-Reid a pavé la voie à des générations de femmes autochtones en devenant la première femme autochtone à s’enrôler dans les Forces canadiennes, en 1942. Avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale, 25 femmes autochtones avaient servi dans divisions de femmes de l’Armée de terre, de la Marine et de la Force aérienne.   

Un monument national a été dévoilé lors de la Journée nationale des Autochtones, le 21 juin 2001, en reconnaissance des sacrifices et de la contribution des anciens combattants autochtones. Il a été érigé au centre-ville d’Ottawa, non loin du Monument commémoratif de guerre du Canada. Témoignant des croyances traditionnelles que sont l’honneur, le sens du devoir et l’harmonie avec l’environnement, le monument à la gloire des anciens combattants autochtones, fabriqué de bronze et de pierres, est l’œuvre de Lloyd Pinay, un artiste des Premières nations. Au centre du monument, deux personnages armés et deux autres tenant des objets à caractère spirituel représentent divers groupes autochtones. Ils donnent une impression d’équilibre, laquelle suggère que souvent, de la guerre émerge la paix. Les quatre animaux qui les entourent, le loup, le grizzli, le bison et le caribou, représentent des guides spirituels. Un aigle doré, aux ailes déployées, est perché au-dessus des personnages humains et animaux. Messager entre les humains et le Créateur, l’aigle incarne l’esprit des peuples autochtones du Canada.