Études payées

L’un des principaux avantages découlant de l’enrôlement dans les Forces est le fait que vos études sont payées.

Si vous vous enrôlez par l’entremise des programme d’études universitaires ou collégiales payée, les Forces paieront vos frais de scolarité au niveau universitaire ou collégial, vos livres et votre matériel scolaire, en plus de vous verser un salaire et de vous procurer des avantages sociaux pendant que vous fréquentez l’établissement.

En contrepartie du paiement de vos études, les Forces vous demandent de servir dans leurs rangs durant un certain temps après l’obtention de votre diplôme. On calcule la durée du service comme suit : deux mois de service pour chaque mois d’études subventionnées.

 

Études universitaires payées

Votre avenir repose sur une formation de qualité, peu importe votre cheminement de carrière.

Si vous cherchez des responsabilités particulières, une brillante carrière comportant d’excellentes possibilités et l’occasion de perfectionner vos qualités personnelles, vous devriez opter pour le Programme de formation des officiers de la Force régulière.

Une carrière d’officier dans les Forces vous offre les expériences et les défis qui vous permettront de maximiser votre contribution au Canada, peu importe où vous servez.

 

Les avantages de l’université payée

Vos frais de scolarité sont payés, vous touchez un plein salaire, vous bénéficiez d’avantages sociaux et d’une formation en langue seconde, et une carrière excitante vous attend après l’obtention de votre diplôme. Les possibilités qui s’offrent à vous dépasseront vos attentes.

En règle générale, comme candidat retenu au Programme de formation des officiers de la Force régulière, vous êtes admis dans l’un des programmes offerts dans les collèges militaires canadiens à titre d’élève-officier. Vous recevez un enseignement de première classe comprenant un juste équilibre de formation universitaire, de leadership, de bilinguisme et d’athlétisme.

Il arrive parfois que le nombre de candidats qualifiés soit plus élevé que les programmes des collèges militaires canadiens ne peut en accueillir ou que le programme que vous avez choisi n’est pas disponible. Dans ce cas, vous pouvez vous inscrire dans n’importe quelle université canadienne. Vos frais de scolarité, vos livres et vos frais de laboratoire sont couverts et vous recevez un salaire mensuel.

En plus des études universitaires, les élèves-officiers reçoivent une formation militaire, une formation professionnelle et une formation en langue seconde. Le salaire à temps plein comprend des soins médicaux et dentaires complets de même que des vacances avec plein salaire.

 

Le processus de sélection du Programme de formation des officiers de la Force régulière

Étant donné qu’une demande d’admission au Programme de formation des officiers de la Force régulière constitue également une demande d’admission aux programmes des collèges militaires canadiens, tous les candidats doivent subir :
  • un test d’aptitude
  • un examen médical
  • une entrevue
  • une évaluation du potentiel militaire – les aptitudes, les traits de personnalité et le choix d’une profession
  • une évaluation du rendement scolaire – une évaluation des six notes les plus élevées et les plus récentes du candidat relativement aux exigences du programme choisi

Compte tenu de leurs notes, les candidats entrent dans l’une des deux catégories suivantes : sénior ou junior. Un candidat sénior maintient une moyenne d’au moins 75 pour cent dans tous les sujets requis au programme. La plupart des diplômés du secondaire ou les étudiants actuels sont des candidats séniors. La première année de leur programme de premier cycle, ils fréquentent une université canadienne ou un campus du Collège militaire royal (CMR) : le CMR du Canada à Kingston, en Ontario ou le CMR de Saint-Jean, à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Pour ceux qui fréquentent le RMC Saint-Jean, les trois dernières années de leur programme se font au RMC Canada.

Un candidat junior est généralement  un élève du secondaire du Québec qui désire faire ses études dans un collège militaire canadien. Les candidats juniors entreprennent leurs études par une année préparatoire au CMR Saint-Jean, qui équivaut à la première année du cégep au Québec. Toutefois, les Forces acceptent à l’occasion des élèves de haut calibre qui tombent juste sous la norme minimale des séniors. Ces élèves peuvent avoir besoin de cours additionnels pour leur programme en science ou en génie, ou encore ils ont une moyenne inférieure dans des sujets requis au programme. Après avoir complété avec succès leur année préparatoire, ils poursuivent leur programme de premier cycle. Ils font partie du programme d’études universitaires payées pendant cinq ans.  

Les élèves-officiers doivent maintenir un rendement scolaire et militaire satisfaisant durant tout le programme. Après avoir complété avec succès le Programme de formation des officiers de la Force régulière, ils reçoivent un diplôme universitaire et un brevet d’officier des Forces. Normalement, les diplômés sont tenus de servir au moins cinq ans.

L’enrôlement dans le Programme de formation des officiers de la Force régulière des Forces armées canadiennes est un processus concurrentiel comportant de multiples étapes d’évaluation. Les demandes doivent donc être soumises d’ici le 31 janvier pour l’année universitaire à venir. Selon la disponibilité et les exigences de présélection, les demandes présentées après cette date pourraient faire l’objet d’une évaluation.

La formation de base se fait en deux parties : la première a lieu immédiatement après la fin de vos études secondaires et l’autre, à la fin de votre première année universitaire. Pour les résidents du Québec, les candidats séniors commencent la première partie de leur formation de base à la fin de leur première année de cégep et la deuxième l’année suivante. Les candidats juniors entreprennent la première partie de leur formation de base après avoir terminé leur secondaire V et la deuxième l’année suivante.

Tous les ressortissants canadiens vivant à l’étranger qui demandent une admission au Programme de formation des officiers de la Force régulière devraient soumettre leur application et la paperasserie connexe à l’avance pour prévoir les délais dans vos communications et dans le processus. Les demandes d’admission pour les candidats vivant à l’extérieur du Canada est le 30 novembre. 

 

Comment postuler

Adressez-vous à un recruteur qui vous aidera à choisir le meilleur programme d’études payées qui convienne à votre plan de carrière et qui vous dira quels sont les programmes universitaires actuellement subventionnés par les Forces.
 

 

Études collégiales payées

Technologie sophistiquée – Équipement de pointe – Apprentissage continu

Une expérience pratique de travail est un élément essentiel de votre carrière future d’opérateur ou de technicien spécialisé. Si vous souhaitez travailler avec une technologie de pointe, faire partie d’une équipe et avoir la chance de décrocher des emplois intéressants, le Programme d'instruction et d'études subventionnées à l'intention des militaires du rang est la première étape à franchir.

Une carrière de militaire du rang dans les Forces offre une expérience et des défis uniques, en plus d’une vie sans égal, tant au Canada qu’à l’étranger.

En général, à titre de recrue, vous poursuivez vos études collégiales dans une institution canadienne durant l’année scolaire. Les recrues reçoivent une formation de base et une formation en cours d’emploi durant la période estivale.

Le salaire à temps plein comprend les soins médicaux et dentaires, ainsi que des vacances avec salaire en entier. Vous avez jusqu’en janvier pour vous inscrire au Programme d'instruction et d'études subventionnées à l'intention des militaires du rang en vue de la session d’automne des établissements offrant une formation technique au niveau collégial.

 

Le processus de sélection

Votre inscription au Programme d'instruction et d'études subventionnées à l'intention des militaires du rang ne vous assure pas une place au sein d’un programme agréé d’un établissement canadien. Nous incitons les étudiants à s’inscrire à un programme agréé d’un établissement canadien de leur choix offrant de la formation technique au niveau collégial avant de poser leur candidature dans les Forces.

Nous nous attendons à ce que les étudiants du Programme d'instruction et d'études subventionnées à l'intention des militaires du rang respectent les normes pédagogiques du collège où ils sont inscrits. Après avoir obtenu leur diplôme, ils poursuivent leur cheminement afin de faire la liaison entre leur formation technique et l’environnement militaire.

En contrepartie du paiement de leurs études collégiales, les étudiants doivent servir dans les Forces à raison de deux mois de service pour chaque mois d’études. Cela équivaut généralement à un service de trois ou quatre ans.

 

Comment postuler

Adressez-vous à un recruteur. Celui-ci 1) vous aidera à choisir le meilleur programme d’études payées qui convienne à votre plan de carrière et 2) vous dira quels sont les programmes d’études collégiales actuellement subventionnés par les Forces.

 

Les collèges militaires

Les programmes des collèges militaires canadiens sont offerts dans deux établissements.

Le Collège militaire royal (CMR) du Canada, situé à Kingston, Ontario, décerne des diplômes universitaires de premier cycle en arts, en sciences et en génie. Il offre également des programmes d’études supérieures.

Le Collège militaire royal (CMR) Saint-Jean, situé à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec, offre des programmes de formation générale de niveau collégial et prépare les étudiants à des études universitaires au Collège militaire royal de Kingston.

Les programmes des deux collèges sont de quatre ans ou de cinq ans pour les élèves de 5esecondaire au Québec.

Au moment de choisir les études postsecondaires qu’ils veulent entreprendre, les étudiants du système des collèges militaires canadiens (CMC) ont trois choix :

  • quatre années d’études au Collège militaire royal du Canada;
  • une année d’études au Collège militaire royal Saint-Jean (CÉGEP 2) suivie de trois ans d’études universitaires au Collège militaire royal du Canada;
  • deux années d’études au Collège militaire royal Saint-Jean (CÉGEP 1 et CÉGEP 2) suivies de trois ans d’études universitaires au Collège militaire royal du Canada.

Les candidats peuvent s’inscrire aux deux collèges, mais la première année au Collège militaire royal Saint-Jean est obligatoire pour les diplômés du secondaire au Québec. Les étudiants d’autres provinces canadiennes qui ne satisfont pas à toutes les conditions préalables peuvent devoir suivre une année préparatoire au Collège militaire royal Saint-Jean.

Dans le cadre du Programme de formation des officiers de la régulière, les candidats qui souhaitent fréquenter les collèges militaires et qui ont terminé l’étape 3 (voir la section Posez votre candidature maintenant) du processus de demande pourraient obtenir une offre conditionnelle aussi tôt que le 15 septembre pour le programme universitaire qui débute en septembre de l’année suivante. Consultez l’onglet « Université » et demandez à un recruteur sur notre page Facebook pour obtenir de plus amples renseignements. Si vous avez déjà présenté une demande, faites parvenir un courriel à RecruitingApplicationManagement@forces.gc.ca pour en savoir plus sur la progression du traitement de votre demande.

 

Collège militaire royal du Canada (Kingston)

Le Collège militaire royal (CMR) du Canada, situé à Kingston en Ontario, est la branche du système des collèges militaires canadiens responsable de l’attribution de diplômes universitaires. Il offre la même excellente formation universitaire que les meilleurs établissements d’enseignement supérieur au Canada, en plus de préparer les élèves-officiers à devenir des chefs de file dans les Forces.

La formation et l’entraînement militaire sont fondés sur les quatre volets de la réussite : la formation universitaire, le leadership, le bilinguisme et le sport. Dans une approche globale de la formation militaire, les quatre volets sont intégrés dans les activités quotidiennes et dans tous les aspects de la formation.

Avec plus de 25 équipes, un programme complet de sport collégial et de nombreuses installations récréatives, le Collège militaire royal du Canada vise le développement complet de ses élèves-officiers qu’il encourage à participer, à poursuivre leurs intérêts personnels, à être créatifs et à s’amuser.

 

La vie au CMR Saint-Jean

Le Collège militaire royal (CMR) de Saint-Jean assure aux élèves-officiers une transition progressive de l’école secondaire aux études universitaires par le biais de programmes de niveau collégial et de première année universitaire en sciences humaines et en sciences de la nature. Tous les programmes sont offerts dans la première langue officielle de l’étudiant. D’une durée de deux ans, ces programmes sont constitués de l’Année préparatoire et de la Première année.

 

 

 

Le programme d’études de base

Le Collège militaire royal du Canada offre 19 programmes de baccalauréat en arts, en sciences et en génie. Comme fondement de l’excellence académique, tous les étudiants de premier cycle doivent compléter le programme d’études de base, qui est conçu pour offrir une formation équilibrée en arts libéraux, en sciences et en formation militaire. Voici un aperçu de ces programmes :

  • Les étudiants inscrits au baccalauréat ès arts acquièrent des compétences pratiques en communication et en pensée critique, ainsi qu’une expérience concrète et spécialisée dans le domaine de leur choix. Les programmes comprennent : l’administration des affaires, l’économie, les études anglaises et françaises, l’histoire, les études militaires et stratégiques, la psychologie militaire et le leadership et les sciences politiques.
  • Les programmes de sciences offrent de nombreuses possibilités d’emploi tant dans les Forces que dans le secteur privé. Les programmes comprennent : la chimie, l’informatique, les mathématiques, la physique et les sciences spatiales.
  • De 50 à 60 p. 100 des diplômés universitaires sont des ingénieurs. Le programme de cours en génie est un mélange de cours d’ingénierie et de sciences humaines; les cours spécialisés commencent la deuxième année. Le programme est bien coté parce qu’il s’applique directement aux problèmes militaires; il comprend les spécialités suivantes : aéronautique, génie chimique, génie civil, génie informatique, génie électrique et génie mécanique.

En collaboration avec la Faculté des arts, la Faculté des sciences offre également trois baccalauréats spécialisés. Voir le calendrier du Collège militaire royal du Canada pour obtenir des précisions sur ces programmes universitaires.  

 

Conditions d’admission

Les candidats qui font une demande d’admission au Collège militaire royal du Canada doivent avoir terminé ou être sur le point de terminer l’un des programmes suivants :

  • 12e année, à un niveau qui convient au Collège militaire royal du Canada et à une université de la province où l’étudiant termine ses études secondaires.
  • La première année d’un programme pré-universitaire de deux ans dans un CÉGEP du Québec.
  • Posséder l’équivalence d’une 12e année ou d’une première année de CÉGEP.
  • Avoir suivi un programme d’études supérieures à ceux énumérés ci-dessus ou répondre aux conditions d’admission d’un étudiant adulte.

De même, les étudiants du Québec qui ont terminé leur 5e secondaire doivent suivre un programme d’études de premier cycle d’une durée de cinq ans qui comprend la première année de CÉGEP (ou l’année préparatoire) au Collège militaire royal Saint-Jean, suivie d’études universitaires au Collège militaire royal du Canada, à Kingston.

 

Le Collège militaire royal (Saint-Jean)

Pour réussir, un élève-officier doit avoir fait de bonnes études et suivi une formation en leadership. Le Collège militaire royal (CMR) Saint-Jean est la branche du système des collèges militaires canadiens qui assure aux étudiants retenus une transition sans heurt de l’école secondaire aux études universitaires, par l’entremise de programmes pré-universitaires et de formation technique au niveau collégial.

Les programmes sont habituellement d’une durée de deux ans (CÉGEP 1 et CÉGEP 2). Les élèves qui possèdent un diplôme d’études secondaires du Québec (11e année) ou un diplôme d’études secondaires de 12e année d’une autre province canadienne suivent habituellement le programme de deux ans.

Les programmes correspondent à ceux du Collège militaire royal du Canada. La formation et l’instruction militaire reposent sur les quatre mêmes volets de la réussite – la formation universitaire, le leadership, le bilinguisme et l’athlétisme.

Le Collège militaire royal Saint-Jean offre un ratio enseignants-élèves peu élevé, un excellent programme de conditionnement physique, un enseignement de haute qualité offert par une équipe militaire chevronnée et diverses activités en matière de leadership. Le Collège militaire royal Saint-Jean se trouve sur le site historique de Fort Saint-Jean, construit en 1666, lequel fait désormais partie du village de Saint-Jean-sur-Richelieu, à 40 km au sud de Montréal.

Pour faire une demande d’admission au Collège militaire royal Saint-Jean, les élèves doivent être sur le point d’obtenir un diplôme d’études secondaires, de Sec V au Québec et de 12e année dans les autres provinces.

 

L’année préparatoire (CÉGEP 1)

L’année préparatoire est conçue pour les élèves qui ont terminé l’école secondaire au Québec ou pour les élèves de l’extérieur du Québec qui démontrent d’excellentes aptitudes scolaires, mais qui ne possèdent pas tous les préalables requis pour être admis directement au Collège militaire royal du Canada.

Cette année scolaire équivaut à la 12e année dans la plupart des provinces et à la première année d’études techniques de niveau collégial (CÉGEP) au Québec. Le programme technique du CÉGEP est le point d’entrée normal dans les collèges militaires canadiens pour les diplômés d’écoles secondaires du Québec.

Après avoir terminé avec succès l’année préparatoire, les étudiants entreprennent leurs études de premier cycle au Collège militaire royal du Canada ou la première année au Collège militaire royal Saint-Jean.

 

Première année (CÉGEP 2)

La première année au Collège militaire royal Saint-Jean est conçue pour offrir les mêmes programmes de niveau universitaire que ceux qui sont offerts au Collège militaire royal du Canada. Les étudiants qui possèdent les préalables requis peuvent être autorisés à suivre la première année de formation au Collège militaire royal Saint-Jean sans avoir à suivre l’année préparatoire.

Les étudiants du Québec qui ont terminé la première année d’études techniques au niveau collégial (CÉGEP 1) et ceux des autres provinces qui ont terminé leurs études secondaires (12e année) sont admissibles à ce programme d’études de niveau universitaire d’une année. Les étudiants obtiennent éventuellement un diplôme d’études techniques au niveau collégial en sciences sociales ou en sciences.

Lorsqu’ils se préparent à des études continues au Collège militaire royal du Canada, les étudiants qui choisissent le programme de sciences sociales optent habituellement pour un diplôme en arts, tandis que les étudiants qui choisissent le programme de sciences optent pour un diplôme en génie ou en sciences.

À la fin de l’année préparatoire et de la première année au Collège militaire royal Saint-Jean, les étudiants vont poursuivre leurs études au Collège militaire royal du Canada, à Kingston.

Pour une liste complète des programmes offerts au Collège militaire royal Saint-Jean, voir les programmes d’études dans son site Web.

 

Formation spécialisée payée

Les Forces subventionnent actuellement la formation universitaire requise pour exercer les quatre professions suivantes :

  • médecin militaire
  • dentiste militaire
  • pilote
  • travailleur social/travailleuse sociale

Quelle que soit la profession, tous les candidats retenus doivent suivre la formation de base d’officier à l’École de leadership et de recrues des Forces armées canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec.

 

Médecin militaire

Les médecins militaires offrent des soins de santé primaires aux militaires des Forces, peu importe où ils servent, au Canada ou à l’étranger. Tout comme les médecins de famille civils, ils travaillent dans des cliniques bien équipées dans une base, en garnison ou dans une clinique temporaire lors d’opérations. Les Forces fournissent un bureau et des services de soutien et paient tous les droits de permis.

 

Programme d’instruction à l’intention des médecins militaires (PIMM)

Étant donné que ce poste exige un diplôme en médecine, les Forces subventionnent les études de médecine de premier cycle menant à un doctorat en médecine (M.D.) dans une université canadienne. Les Forces paient vos frais de scolarité et de matériel pédagogique comme les volumes et instruments. Vous avez droit à un salaire, à des soins médicaux et dentaires et à des vacances payées; en contrepartie, vous devez travailler pour les Forces durant un certain temps.

Les médecins résidents et les étudiants déjà inscrits à un programme de médecine de premier cycle sont aussi admissibles au Programme d’instruction à l’intention des médecins militaire. Ils reçoivent un salaire, des avantages sociaux et des vacances payées pour le reste de leurs études et de leur résidence. Les candidats fréquentent l’université durant l’année scolaire et participent à l’instruction militaire durant l’été. 

Pour vous inscrire, vous devez soumettre une demande aux Forces et à l’université canadienne de votre choix qui offre un programme de doctorat en médecine (M.D.).

 

Dentiste militaire

Les dentistes militaires pratiquent la dentisterie dans un établissement militaire, soit dans une base au Canada ou lors d’un déploiement à l’étranger, et aident à l’occasion d’autres professionnels de la santé, lorsque leurs compétences sont requises.

Ils travaillent dans un bureau de dentiste bien équipé dans des installations provisoires, des installations semi-industrialisées ou sur un navire en mer. Le Programme de formation des dentistes militaires fournit un bureau et des services de soutien et paie tous les droits de permis. 

 

Programme de formation des dentistes militaires (PFDM)

Étant donné que ce poste exige un doctorat en médecine dentaire (D.D.S.), les Forces subventionnent vos études dans ce domaine dans une université canadienne. Vous avez droit à un salaire, à des soins médicaux et dentaires et à des vacances payées. En contrepartie, vous devez travailler pour les Forces durant un certain temps.

Les étudiants déjà inscrits à un programme de médecine dentaire sont aussi admissibles au Programme de formation des dentistes militaires et ont droit à un salaire, à des avantages sociaux et à des vacances payées pour le reste de leurs études. Les candidats fréquentent l’université durant l’année scolaire et participent à l’instruction militaire durant l’été. 

Pour vous inscrire, vous devez soumettre une demande aux Forces et à l’université canadienne de votre choix qui offre un programme de médecine dentaire.

 

Pilote

Les pilotes des Forces pilotent une variété d’aéronefs militaires dans divers rôles :

  • Les pilotes affectés aux missions de recherche et sauvetage sont déployés dans l’ensemble du Canada pour secourir des gens en détresse et intervenir dans des situations d’urgence. 
  • Les pilotes de chasse protègent les Canadiens et défendent nos intérêts à l’étranger. 
  • Les pilotes de transport fournissent de l’aide humanitaire aux gens, partout dans le monde. 
  • Les pilotes d’hélicoptères tactiques appuient la distribution de l’aide et les missions de maintien de la paix. 
  • Les pilotes d’aéronefs de patrouille maritime protègent les zones côtières du Canada.
 

Programme de formation des officiers – Éducation permanente (PFO-EP)

Les Forces offrent un programme exceptionnel d’études universitaires combiné à un programme de formation de pilote, qui vous permet d’obtenir un baccalauréat en technologie de l’aviation, au Seneca College, et votre brevet de pilote en quatre ans, comparativement à quatre ans pour l’obtention d’un diplôme avant de commencer la formation de pilote. Le Programme de formation des officiers – Éducation permanente permet aux aspirants officiers de s’entraîner et d’exercer leurs fonctions militaires tout en obtenant leurs diplômes.

Vous avez droit à un salaire, à des soins médicaux et dentaires et à des vacances payées; en contrepartie, vous devez travailler pour les Forces durant un certain temps. Les diplômés de ce programme doivent servir comme pilote des Forces durant sept ans.

Pour vous inscrire à ce diplôme combiné et au programme de formation de pilote, choisissez le « PFO-EP – Pilote » lorsque vous soumettez votre candidature en ligne.

 

Travailleur social/travailleuse sociale

Les travailleurs sociaux offrent des services professionnels de travail social pour soutenir le moral, l’efficacité et la santé mentale des militaires des Forces et de leur famille. Qu’ils travaillent dans une base ou en garnison, ou qu’ils participent à un déploiement à l’étranger, leur travail est semblable à celui des organismes communautaires de santé mentale et de services sociaux.

Ils offrent un éventail de services allant de l’intervention clinique à des programmes liés au stress pré et post déploiement, à la prévention du suicide et à la violence familiale.

 

Études subventionnées pour les candidats à la maîtrise (ESCM)

Si vous possédez un baccalauréat en service social d’une université canadienne reconnue, les Forces subventionnent vos études de maîtrise en service social dans une université canadienne. 

Vous avez droit à un salaire, à des soins médicaux et dentaires et à des vacances payées; en contrepartie, vous devez travailler pour les Forces durant un certain temps.

Pour vous inscrire, vous devez avoir été accepté sans condition à un programme de Maîtrise en service social dans une université canadienne ou dans une école de service social agréée par l’Association canadienne des écoles de service social.