Version imprimable

Technicien / Technicienne en systèmes avioniques

Technicien / Technicienne en systèmes avioniques
Sur cette page:
Haut de la page

Ce qu'ils font

Les techniciens en systèmes avioniques sont responsables de l’entretien de tous les systèmes électroniques aéroportés des Forces armées canadiennes. En tant que membres de l’équipe d’entretien des aéronefs, ils sont responsables des opérations d’entretien au premier échelon, soit les opérations avant le décollage et après l’atterrissage.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Effectuer des essais de fonctionnement, des travaux d’entretien préventif et correctif ainsi que l’étalonnage des systèmes suivants et de leurs composants :
    • Systèmes de communication embarqués
    • Interphone
    • Radars de recherche
    • Radars de tir
    • Détecteurs acoustiques
    • Radars infrarouges
    • Systèmes de guerre électronique
    • Systèmes de navigation
    • Compas
    • Systèmes de commandes de vol
  • Monter et utiliser le matériel d’essai servant à l’entretien des systèmes mentionnés précédemment
  • Utiliser des postes d’essai commandés par ordinateur et en assurer l’entretien
  • Agir comme instructeur dans une unité d’instruction technique en campagne, un escadron d’instruction ou une unité d’instruction de base
  • Remplir des formulaires de maintenance d'aéronefs et recueillir des données statistiques
  • Utiliser du matériel de servitude aéronautique
  • S’acquitter de tâches liées à l’entretien au premier échelon, comme le guidage au sol, le stationnement, le remorquage, le démarrage, l’avitaillement, le nettoyage et le dégivrage
Haut de la page

Environnement de travail

Les techniciens en systèmes avioniques sont principalement affectés à une base aérienne, où ils travaillent dans un atelier de maintenance d'aéronefs, dans un hangar de maintenance, à bord d’aéronefs, dans un laboratoire ou sur la ligne de vol. Au cours de leur carrière, ils ont à travailler par quarts et à faire des heures supplémentaires. En termes géographiques, leur lieu d’emploi peut varier entre des bases et des escadres des Forces établies au Canada, notamment dans l’Arctique, et d’autres endroits dans le monde afin de respecter les engagements pris par le Canada envers l’OTAN et les Nations Unies.

Haut de la page

Avancement professionnel

Le salaire de départ pour un technicien en systèmes avioniques entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Une fois qu’ils ont achevé toute la formation obligatoire de base, ils sont affectés à une unité au Canada pour suivre leur formation sur l’équipement propre à leur unité d’attache. Après avoir terminé leur instruction technique et occupé un poste pendant un certain temps, ils peuvent faire une demande en vue de suivre une formation de technicien en essais non destructifs. Les techniciens en systèmes avioniques qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Haut de la page

Emplois civils équivalents

  • Technicien/ technicienne d’entretien d’aéronefs – avionique.
  • Technicien/ technicienne d’entretien en avionique.
Sur cette page:
 
 
Haut de la page

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des Forces.

 
Haut de la page

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez ensuite le cours d’électronique orienté vers la pratique de l’École de l’électronique et des communications des Forces armées de Kingston, en Ontario. La formation dure environ 30 semaines et porte sur les compétences de base suivantes :

  • Théorie des circuits c.c.
  • Théorie des circuits c.a.
  • Dispositifs électromécaniques
  • Dispositifs à semi-conducteurs
  • Sources d’énergie
  • Circuits amplificateurs
  • Circuits oscillants
  • Circuits électroniques multiphases
  • Conducteurs et câbles
  • Théorie des bandes AM et FM
  • Équipement audio et vidéo
  • Circuits numériques
  • Ordinateurs et périphériques

La seconde partie de l’instruction se fait à l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces armées de Borden, en Ontario. L'instruction dure environ 24 semaines et porte sur les sujets suivants :

  • Mécanique générale
  • Entretien courant d’aéronefs
  • Dispositifs à semi-conducteurs
  • Logique numérique
  • Câblage d’aéronefs
  • Théorie des magnétrons, des klystrons, des tubes à onde progressive et des micro-ondes
  • Techniques informatiques et architecture d’ordinateur
  • Inspection et réparation de :
    • Indicateurs/afficheurs
    • Circuits anémométriques
    • Instruments de vol
    • Compas
    • Enregistreurs de données de vol et de radiobalises
    • Calculateurs de données aérodynamiques
    • Systèmes de commandes automatiques de vol, de guerre électronique, de navigation, de communications radar, de traitement de données de vol et d’affichage de données d’avionique ou d’affichage polyvalent d’avionique et d’aéronautique
 
Haut de la page

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Techniques d’instruction
  • Techniques d’étalonnage
  • Assurance de la qualité
  • Détection et analyse de défectuosités par ordinateur
  • Soudage de haute fiabilité
  • Cours portant sur un type d’aéronef précis
 
Haut de la page

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les techniciens en systèmes avioniques qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours offerts sont les suivants :

  • Administration technique
  • Leadership et gestion

Nous embauchons : Nous acceptons actuellement les candidatures pour ce poste par le biais de l'Enrôlement direct.

Sur cette page:
 
 
Haut de la page

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur dixième année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

 
Haut de la page

Enrôlement direct

Si vous détenez déjà un diplôme d’études collégiales, les Forces décideront si votre programme de formation remplit les critères du poste, et vous pourriez être envoyé directement à une formation en cours d’emploi après avoir obtenu votre qualification militaire de base. Cette qualification et la formation en cours d’emploi militaire sont requises avant toute affectation.

 
Haut de la page

Études payées

Programme d’instruction et d’études subventionnées à l’intention des militaires du rang (PIES-MR)

Comme le poste en question nécessite une formation spécialisée, les Forces paieront les frais de scolarité des recrues retenues qui suivent un programme agréé d’un collège canadien. Les étudiants du PIES-MR suivent la qualification militaire de base et une formation en cours d’emploi durant les mois d’été. Le salaire à temps plein comprend les soins médicaux et dentaires, ainsi que des vacances payées (à plein salaire). En échange du paiement des études collégiales, les candidats s’engagent à servir dans les Forces pendant une certaine période de temps. Si vous voulez participer au programme, vous devez faire une demande auprès des Forces et du collège approprié. Pour de plus amples renseignements, cliquez sur Études payées.

Ce métier est disponible à temps partiel au sein des environments suivants : Force aérienne.

Sur cette page:
 
 

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une escadre de l’Aviation royale canadienne dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

 

Emploi à temps partiel

Les techniciens en avionique servent auprès de l’Aviation royale canadienne. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service dans des bases des Forces et auprès d’unités tactiques à différents endroits au Canada.

 

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Par suite de l’instruction de base, les techniciens en avionique suivront le cours d’électronique orienté vers la pratique dispensé par l’École d’électronique et des communications des Forces canadiennes à Kingston, en Ontario, d’une durée d’environ 30 semaines. Lorsqu’ils auront terminé ce cours avec succès, ils recevront leur instruction commune de base et suivront le cours destiné aux techniciens en avionique à l’École de technologie et du génie aérospatial des Forces canadiennes. Cette étape dure environ 47 semaines. Les candidats au poste de technicien en avionique peuvent s’attendre à consacrer environ 77 semaines à leur instruction spécialisée.

 

Environnement de travail

Les membres de la Réserve aérienne reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière, et ils sont employés au sein de la même unité et exécutent les mêmes tâches que ces derniers. En règle générale, les membres de la Réserve aérienne effectuent jusqu’à 12 jours de service par mois dans le cadre de journées normales de travail, et ont la possibilité de servir à temps plein pendant de brèves périodes, au besoin. Les membres de la Force de réserve reçoivent 85 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

 

Commencez !

Trouvez une unité dans votre région et amorcez dès maintenant le processus de demande d’emploi à temps partiel.