Version imprimable

Opérateur / Opératrice de détecteurs électroniques (Marine)

Opérateur / Opératrice de détecteurs électroniques (Marine)
Sur cette page:
Haut de la page

Ce qu'ils font

Les opérateurs de détecteurs électroniques font fonctionner les dispositifs de détection par radar et radio, les systèmes de brouillage radar et les leurres, ainsi que les canons et lance-missiles installés à bord des grands navires de guerre.

À titre de membre de l’équipe de combat du navire, ils détectent, localisent et identifient les sous-marins, les navires et les aéronefs amis et ennemis. Ils contribuent également à la défense de leur navire contre toutes ces menaces.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Localiser et identifier les radars inconnus
  • Se tenir à l’écoute des communications émanant de sous-marins, de navires, d’aéronefs et d’installations à terre
  • Recourir aux canons et aux lance-missiles pour défendre le navire
  • Recueillir des renseignements et des éléments de preuve
Haut de la page

Environnement de travail

En mer, les opérateurs de détecteurs électroniques travaillent principalement dans la salle des opérations du navire, où ils utilisent certains des équipements les plus modernes et les plus perfectionnés qu’on trouve en mer de nos jours.

Comme tout le personnel de bord, les opérateurs de détecteurs électroniques font équipe avec leurs collègues et remplissent d’autres tâches en plus de celles étant propres à leur spécialité. Ainsi, ils travaillent comme sentinelles ou vigies agissant comme préposés aux cordages lors du ravitaillement en mer et comme membres d’équipage à l’entrée et à la sortie des ports. Ils participent aux opérations de recherche et de sauvetage ainsi qu’aux manœuvres pour récupérer une personne tombée à la mer, sont membres de l’équipe d’intervention d’urgence du navire pour les veilles de sécurité et exécutent régulièrement des travaux d’entretien et de réparation à bord. Pendant les procédures d’urgence, ils agissent également à titre de membres de l’équipe de lutte contre l’incendie et s’occupent de limiter les avaries en cas de brèche dans la coque du navire. Au besoin, les opérateurs de détecteurs électroniques peuvent faire partie de l’équipe d’arraisonnement qui inspecte la cargaison des navires suspects et détient leur équipage pendant les inspections.

Haut de la page

Avancement professionnel

Le salaire de départ pour un opérateur de détecteurs électroniques entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Initialement, les opérateurs de détecteurs électroniques travaillent à bord de frégates ou de destroyers basés à Halifax, en Nouvelle-Écosse, ou à Esquimalt, en Colombie-Britannique. À mesure qu’ils progressent dans leur carrière, ils ont accès à de nombreuses perspectives d’emploi dans différents établissements à terre, outre le service en mer. Les opérateurs de détecteurs électroniques qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Haut de la page

Emplois civils équivalents

Même si aucun emploi civil ne correspond directement à ce groupe professionnel militaire, l’expérience, les compétences et le leadership acquis à ce poste sont des atouts très prisés par les employeurs civils.

Sur cette page:
 
 
Haut de la page

Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que vous conserviez la norme de condition physique des Forces.

 
Haut de la page

Instruction élémentaire de la Marine royale canadienne

Vous fréquenterez ensuite l’École navale des Forces canadiennes à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pendant environ cinq semaines. Cette formation porte sur les sujets suivants :

  • Histoire et organisation de la Marine royale canadienne
  • Lutte contre les incendies et contrôle des avaries à bord des navires
  • Sécurité à bord des navires
  • Services de quart
  • Matelotage
 
Haut de la page

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous fréquenterez par la suite l’École navale des Forces canadiennes à Esquimalt, en Colombie-Britannique pendant environ 20 semaines. Cette formation porte notamment sur les éléments suivants :

  • Procédures à suivre pour tenir à jour le matériel classifié
  • Marche à suivre pour recueillir des renseignements et des éléments de preuve
  • Théorie du radar et de la radio (Niveau élémentaire)
  • Fonctionnement de l’équipement de guerre électronique et la façon d’en vérifier l’état
  • Classification des émissions électroniques
  • Procédures à suivre pour les radiocommunications internes et externes
 
Haut de la page

Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Plongeur de bord
  • Techniques d’instruction
 
Haut de la page

Instruction avancée

À mesure qu’ils progresseront dans leur carrière, les opérateurs de détecteurs électroniques qui manifesteront les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à l’instruction avancée. Les cours offerts sont les suivants :

  • Cours supérieur de guerre électronique maritime – OTAN
  • Analyse du renseignement opérationnel sur les transmissions
  • Analyste radar/renseignement technique et électronique
  • Analyste radar/renseignement technique et électronique – niveau intermédiaire
  • Analyste de la collecte de renseignements électroniques – niveau avancé
  • Bases de données – niveaux intermédiaire et avancé

Nous embauchons : Nous acceptons actuellement les candidatures pour ce poste par le biais de l'Enrôlement direct.

Sur cette page:
 
 
Haut de la page

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur dixième année ou leur secondaire IV au Canada, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.