Version imprimable

Manoeuvrier

Sur cette page:
Haut de la page

Ce qu'ils font

Les manœuvriers sont les spécialistes du matelotage au sein des Forces armées canadiennes. Ils sont responsables du fonctionnement sécuritaire et de l’entretien des haubans, de l’équipement de manutention des cargaisons et des petites embarcations dans des eaux resserrées.

L’éventail de leurs responsabilités et de leurs fonctions en matière de supervision est plus large qu’il ne l’est pour la plupart des autres groupes professionnels liés à la Marine royale canadienne.

Leurs principales responsabilités sont les suivantes :

  • Manœuvrer l’équipement embarqué lié à la manutention de cargaison ainsi qu’au transbordement entre navires en mer, de membres du personnel, de carburant et de matériel, et en assurer la maintenance
  • Manœuvrer l’équipement relatif aux ancres et aux câbles d’un navire, notamment pour le remorquage, le lancement et la récupération des chaloupes ainsi que les opérations de sauvetage, et en assurer la maintenance
  • Manœuvrer et piloter de petites embarcations dans des eaux resserrées
  • Effectuer les tâches requises liées au gréement, au cordage et à l’équipement de sauvetage d’un navire
  • Organiser des activités liées à l’entreposage, à l’instruction et à l’utilisation d’armes légères ainsi qu’à la destruction des munitions
  • Planifier, organiser et diriger des exercices militaires et des cérémonies
  • Aider et superviser les équipages de pont en ce qui a trait à l’entretien du navire et de son équipement
  • Manœuvrer l’équipement industriel léger nécessaire pour accomplir les tâches associées
  • Coordonner les quarts en mer et au port
Haut de la page

Environnement de travail

Les manœuvriers sont de véritables marins professionnels. Ils vivent des aventures exceptionnelles et font face à des difficultés uniques qui découlent du travail en mer, notamment travailler sur des ponts découverts ou au sein d’équipes rotatives. À terre, ils travaillent habituellement en tant qu’instructeurs et forment d’autres membres du personnel de la Marine royale canadienne. Les manœuvriers débutants effectuent des tâches générales non liées à leur profession, comme nettoyer, peindre, travailler à la cafétéria, servir de sentinelle, aider à ranger des livraisons et agir comme membres de l’équipe d’arraisonnement des navires.

Haut de la page

Avancement professionnel

Le salaire de départ pour un manœuvrier entièrement formé est de 49 400 $ par année. Cependant, ce montant peut être plus élevé selon l’expérience et la formation antérieures. Les manœuvriers qui manifesteront le dévouement, les aptitudes et les prédispositions nécessaires auront accès à des possibilités d’avancement, de promotion et de perfectionnement.

Haut de la page

Emplois civils équivalents

  • Capitaine de remorqueur
  • Matelot de pont à bord d’un navire de pêche
  • Manœuvrier à bord de navires privés
Sur cette page:
 
 
Haut de la page
Qualification militaire de base (QMB)

La première étape de l’instruction est le Cours de qualification militaire de base, ou instruction de base, qui est offert à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes à Saint-Jean-sur-Richelieu, au Québec. Ce cours vous enseignera les aptitudes de base et les connaissances communes à tous les emplois militaires. L’un des objectifs du cours est de veiller à ce que toutes les recrues conservent la norme de condition physique des Forces.

 
Haut de la page
Instruction de la Marine royale canadienne

Vous fréquenterez ensuite l’École navale des Forces armées canadiennes à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pendant environ cinq semaines. Cette formation porte sur les sujets suivants :

  • Histoire et organisation de la Marine royale canadienne
  • Lutte contre les incendies et contrôle des avaries à bord des navires
  • Sécurité à bord des navires et sécurité des navires
  • Services de quart
  • Matelotage
 
Haut de la page

Instruction de qualification professionnelle de base

Vous suivrez ensuite une formation liée aux fonctions exécutées par les manœuvriers pour environ 12 semaines. Cette formation porte sur les sujets suivants :

  • Transbordement par va-et-vient, entre navires en mer, de matériel et de membres du personnel
  • Procédures de ravitaillement en carburant des navires en mer
  • Tâches liées au maniement des ancres, des câbles et des cordages ainsi qu’au mouillage, à l’ancrage, au ripage et au remorquage
  • Manœuvre des embarcations, y compris le fonctionnement, la maintenance et le pilotage de petites embarcations à grande vitesse
  • Opérations de sauvetage
  • Manipulation, préparation et mise à feu de charges de destruction
  • Tâches liées au gréement, y compris les passerelles d’embarquement, les échelles et les bouées
  • Maintenance du pont supérieur et de son équipement
  • Entretien des armes légères
  • Fonctionnement et entretien d’une mitrailleuse lourde de calibre .50
 
Haut de la page
Instruction spécialisée

Vous pourriez avoir la possibilité d’acquérir des compétences spécialisées par l’intermédiaire de cours magistraux ou d’une formation en cours d’emploi, y compris les cours suivants :

  • Équipe d’arraisonnement de navires
  • Commandement de navires annexes
  • Assistant-navigateur
  • Techniques d’instruction
  • Plongeur de bord
  • Destruction

Nous embauchons : Nous acceptons actuellement les candidatures pour ce poste par le biais de l'Enrôlement direct.

Sur cette page:
 
 
Haut de la page

Études exigées

Ce poste exige que les candidats aient terminé au minimum leur dixième année ou leur secondaire IV au Québec, conformément aux normes provinciales. Il est possible que les études à l’étranger soient reconnues.

Ce métier est disponible à temps partiel au sein des environments suivants : Marine.

Sur cette page:
 
 

Servir dans la Force de réserve

Cette possibilité d’emploi à temps partiel est offerte auprès de la Première réserve, à certains endroits au Canada. En règle générale, les membres de la Force de réserve servent à temps partiel au sein d’une unité militaire dans leur communauté et peuvent effectuer leur service pendant qu’ils sont aux études ou qu’ils occupent un emploi civil. Ils sont payés durant leur instruction. Ils ne sont pas assujettis aux affectations ni aux déménagements militaires. Toutefois, ils peuvent se porter volontaires pour déménager à une autre base ou pour être déployés au Canada ou à l’étranger dans le cadre de missions militaires.

 

Emploi à temps partiel

Les manœuvriers servent dans la Marine royale canadienne. À titre de spécialistes du matelotage, ils sont responsables du fonctionnement sécuritaire et de l’entretien du gréement d’un navire, de l’équipement de manutention des cargaisons et des petites embarcations dans les eaux fermées. Lorsqu’ils sont employés à temps partiel ou à titre d’occasionnels à temps plein, ils effectuent habituellement leur service à un port d’attache des Forces au Canada.

 

Instruction de la Force de réserve

Les membres de la Force de réserve reçoivent le même niveau d’instruction que leurs homologues de la Force régulière. Ils commencent généralement leur instruction avec leur unité d’attache pour s’assurer qu’ils répondent aux normes militaires professionnelles de base. Après avoir suivi l’instruction de base et l’instruction sur l’environnement naval, les recrues de la Marine royale canadienne sont formées pour obtenir la qualification de manœuvrier à l’École navale des Forces armées canadiennes à Esquimalt, en Colombie-Britannique, ou à Halifax, en Nouvelle-Écosse, pendant environ neuf semaines (53 jours d’instruction).

 

Environnement de travail

En règle générale, les membres de la Force de réserve effectuent leur service à temps partiel au sein de leur unité d’attache, le soir et la fin de semaine, suivant un horaire établi. Toutefois, ils peuvent également effectuer leur service en occupant des postes à temps plein au sein de certaines unités pour des périodes déterminées, selon la nature des tâches à exécuter. Ils reçoivent 85 % du taux de rémunération de la Force régulière, ont droit à des avantages sociaux raisonnables et peuvent être admissibles à contribuer à un régime de pension.

 

Commencez !

Trouvez une unité dans votre région et amorcez dès maintenant le processus de demande d’emploi à temps partiel.